Archives par mot-clé : campagne

Fiers d’Être Artisans, Conférence

Fiers d’Être Artisan

Conférence Presse

Retranscription échange journaliste

Plus de simplicité pour les artisans avec une Maison des Entreprises unique !

Du 1er au 14 octobre se déroulent les élections aux Chambres de Métiers et de l’Artisanat en Pays de la Loire. Cette campagne voit s’opposer deux listes et deux visions de l’accompagnement des 83 000 artisans ligériens. Pour mener la campagne face à l’équipe sortante, Pascal BETHOMÉ, garagiste vendéen, a pris la tête de la liste « Fiers d’être Artisans » Pays de la Loire et en Vendée, entouré de 175 candidats représentant les métiers et les branches professionnelles. En Maine et Loire, c’est Delphine DUPONT, artisan d’art couturière qui pilote la liste départementale.

Mobilisés pour le lancement de la campagne régionale au GFNA à Carquefou, organisme de formation, ses colistiers précisent les motivations qui les ont poussés à s’engager sur la liste. Dont Fanny ALLEMAND, artisan d’art en Mayenne, 30 ans qui nous livre son ressenti de jeune entrepreneuse, « lorsque je parle de la CMA autour de moi, très peu de dirigeants savent ce qu’ils font, trop peu en utilisent les services, nous ne savons pas vers qui nous tourner ! Nous avons besoin de simplification, de modernité, d’un contact de proximité ».

La liste « Fiers d’être Artisans » en Pays de la Loire entend en effet mettre en place une Maison des Entreprises, en proximité. « Nous avons besoin de bénéficier au niveau local d’un lieu unique regroupant tous les acteurs accompagnant le développement des entreprises », souligne Pascal BRETHOME. « Les chambres consulaires sont actuellement pilotées et administrées par les entrepreneurs. L’Etat, à coup de rabot et de réforme, déshabille les CMA et les CCI. Demain, la fusion est inévitable et déjà écrite dans de nombreux rapports de la Cour des Comptes. Les entrepreneurs doivent conserver la gestion d’outils performants, en responsabilité et éviter un rapprochement contraint, dicté par le politique.» renchérit Jérôme MARTIN. Tête de liste pour la Loire Atlantique de la liste « Fiers d’être Artisans », il est, en tant que coiffeur, inscrit au Registre des Métiers, mais également comme commerçant de détails inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés. « Une incongruité, deux taxes, des services en doublons ».

Pascal BRETHOME précise que « dans le secteur automobile, nous sommes 99% à être double immatriculés au RM et RGS. Nous devons remettre l’entrepreneur au centre de l’accompagnement économique ». Eric BOISSEAU, entrepreneur du bâtiment en Sarthe précise ce qu’il attend en tant qu’artisan, au quotidien : « de la simplicité administrative et des outils pratiques pour les dirigeants. Mon temps doit être au maximum consacré à de l’opérationnel et du factuel, pour travailler et créer de la richesse. Cette même richesse qui fonde tout notre modèle sociétal ».

Ce projet d’expérimentation territoriale de rapprochement CMA-CCI est le principale point de divergence avec la liste concurrente. « Elle nous oppose qu’on ne peut pas associer « petits » et « gros » entrepreneurs dans une même chambre économique. Nous rappelons que 98% de nos entreprises emploient moins de 20 salariés. L’immense majorité des entreprises sont des TPE, ce sont elles qu’il faut accompagner, prioritairement, et sans distinction ! Les enjeux de formation, de transitions, de soutien à l’entrepreneuriat sont fondamentaux et doivent dépasser les clivages patronaux » répond Pascal BRETHOME.

« Une Maison des Entreprises pour plus de simplicité, plus de proximité, plus de cohérence et d’agilité, et ce, pour tous les artisans » résume Fanny, la cadette de cette liste.