Archives par mot-clé : blog

Juice Plus + programme

Produits Juice Plus +

 

La marque Juice Plus +  » c’est la motivation pour un nouvel esprit de vivre « 

Je suis heureuse de vous annoncer mon partenariat avec Céline.

Céline va m’aider à suivre un programme que je vais vous exposer régulièrement sur ma page blog Mode Santé & Bien-être.

Un programme santé et bien-être.

Leurs convictions fondamentales : LONGÉVITÉAUTHENTICITÉ, QUALITÉ , COMMUNAUTÉ,  SIMPLICITÉ , ABORDABLE

Je partagerai régulièrement, mes avis, des recettes, des astuces, etc sur ma page.

L’année 2021 sonne en moi comme une année de changement ! Un besoin de remettre de l’ordre et de renforcer mon état d’esprit.

Déjà très adepte d’une alimentation saine et équilibrée, j’attends de ce programme qu’il me renforcer et m’accompagne dans mes activités qui me demandent beaucoup d’énergie.

N’oubliez pas de lire mon article sur l’alimentation.

À bientôt pour un nouvelle article .

Fanny Allemand

 

L’Art, l’essence même du bonheur

L’Art, l’essence même du bonheur

L’Art dans tout son ensemble est un outils de communication. Il permet d’exprimer un sentiment et de donner vie à des pensées.

Histoire simple : 

Il est le plus ancien moyen d’expression connu dans le monde et celui qui nous permet de retracer la vie de nos ancêtres. 

Passant par la peinture préhistorique, ou la période de la renaissance où il a pris une réelle existance, jusqu’à nos jours. 

L’art a une définition très nette dans toute l’Histoire de l’humanité. Il est le moyen d’expression qui parle à tous, dans le monde entier et ce, depuis le début de l’ère des hommes. 

De nos jours, l’Art est vue, de façon générale, comme une distraction qui définie le plaisir de pouvoir être, soit son acteur ou soit son spectateur. Dans les deux cas, la liaison qui les unie est le sentiment de bonheur que l’Art vient procurer. Quand vous êtes acteur de votre art vous apportez du plaisir à celui qui en est le spectateur. Et à l’inverse, le spectateur qui vient prendre ce plaisir, cette joie, va apporter le bonheur de celui qu’il observe. Et cette définition fonctionne dans l’Art et toutes ses formes. 

 

Parlons psychologie : 

En psychologie, on utilise l’art thérapie pour permettre de libérer l’esprit d’un traumatisme par le processus de la création et de la libération de pensée.

Les couleurs, actrices principales de l’expression, vont venir exprimer la parole sous toutes ses formes.

Verbaliser les pensées, les émotions, les rêves en créant leurs propres histoires.

Pourquoi parlez de bonheur ?

Il est très simple de lier les deux, car d’une façon très simple, l’Art permet une libération de l’esprit. Que ce soit un esprit rêveur ou traumatique, il va permettre d’exprimer ses sentiments et donc de rendre plus apaisé celui qui le pratique.

Les arts plastiques qui regroupe le dessin, la peinture et la sculpture etc, sont des formes d’arts créatifs. Permettant de modéliser par les mains, le touché, les pensées que l’on exprime.

Le chant, la danse, le théâtre etc, sont des formes d’art dites d’expression. Le corps parle et exprime un sentiment.

L’écriture et la lecture, la photographie, vont être ce que l’on appelle l’essence même des pensées . Ils vont être l’expression non verbale des pensées, d’un sentiment, qui viennent s’appuyer sur la création à proprement parlé d’une oeuvre.

 

Un monde à porter de main : 

L’Art est essentiel et il est important de le rappeler.

Nous avons tous affaire avec l’Art au moins une fois dans une journée.

Vous ne faites certainement pas attention mais il est partout autour de vous. Passant par les ruelles des centres villes, aux campagnes les plus isolées.

Pour atteindre et comprendre ce bonheur à porter de main, il suffit d’ouvrir les yeux et même sans ça, il vous suffit  simplement d’écouter.

La nature, les paysages, les bruits, les rêves, les souvenirs, les airs de musique, les images hautes en couleurs, etc sont les éléments qui dans notre quotidien nous ramène à l’essentiel de l’essence même du bonheur. 

 

Le corps est ses connexions :

Dans une récente étude, des chercheurs ont prouvé que le processus de création en arts visuels a comme effet d’améliorer les liaisons fonctionnelles dans le cerveau.

Cette amélioration des liaisons se traduit par de meilleurs résultats aux tests de résistance au stress. Moins de stress, comme je le répète dans tous mes articles va améliorer les fonctions vitales de notre corps, apaiser l’esprit et procurer une plus grande facilité d’observation du monde qui nous entoure et accueillir la joie plus facilement dans notre esprit. 

Pour résumer de façon globale nous sommes tous des artistes depuis notre plus tendre enfance. Et chacun de nous exprime notre art que ce soit dans un métier ou dans notre façon de nous comporter dans notre quotidien.

Qui d’entre nous n’a pas une seule fois souri à l’écoute d’une musique ? ou pleuré devant un film ? ou même vu un coucher de soleil qui vous a rappelé un souvenir d’enfance ? 

Ce sont des choses très communes qui sont des appels à l’ « amour » un terme que beaucoup oublie mais qui fait ce que nous sommes et ce pourquoi nous sommes en vie. 

L’Art à un rapport indéniable, sous n’importe quelle forme qu’il se trouve, avec le fait d’éprouver un sentiment proche de l’amour. 

Je vous en parlerai dans un prochain article un peu plus en détails. 

 

 

Alors chers amis, à vos crayons, à vos murmures et à vos gestes, l’Art est l’essence même de notre corps et de ses expressions. Il est un  équilibre essentiel qui s’accorde avec une hygiène de vie en accord avec l’espace qui nous entoure. 

Sans même le savoir vous êtes artiste chaque jour. Alors quand les temps ne sont plus à l’orage ( –  de stress ) permettez vous de prendre une grande respiration et de laissez s’évader vos sentiments en les traduisant de façon non verbale mais bien artistique. 

L’Art, l’essence même du bonheur de l’oubliez pas. 

Fanny Allemand 

 

 

Le corps face aux douleurs

Le corps face aux douleurs

Quels sont les pouvoirs des énergies sur votre corps et sur ces douleurs qui nous envahissent ?

Si vous souffrez de douleur chronique, vous devez connaître la définition du cercle sans fin qui conduit votre corps à une fatigue générale voir une dépression. 

La douleur chronique par définition et une douleur qui ne répond à aucun traitement, qui dure dans le temps et qui conduit à une détérioration fonctionnelle du corps et relationnelle. 

Fatigue, irritabilité, plus d’activité, manque d’envie, etc tous ces signes vont se déclarer quand la douleur est trop présente. 

La prise d’anti-douleurs récurrente qui va immuniser votre corps de leurs effets et créer une forte dépendance.

Agir sur la gestion de la douleur a pour priorité d’agir sur son corps et son mental. 

Il est important de ne pas tomber dans ce cercle sans fin qui ne vous conduira pas vers la guérison. 

La reprise d’activité est primordiale pour votre corps.  L’amélioration physique va conduire à un soutien social et permettra un contrôle de soiun contrôle de l’esprit, qui amènera une certaine sérénité. 

Se concentrer sur du positif en éliminant tout ce qui peut vous envahir.
Cibler la douleur et éliminer tout ce qui est encombrant et non essentiel.

Reprendre des activités pour ne pas laisser s’installer la fatigue sans nuire à la zone de faiblesse. Il faut bien sûr prendre toutes les précautions pour ne pas déclencher un phénomène inverse qui pourrait accentuer la douleur.

Se sentir mieux dans son esprit va vous aidez à contrôler vos douleurs et à diminuer la prise de médicaments si vous êtes devenus dépendant.

Ne pas user toute votre énergie, l’important et de se fixer des objectifs qui au fur et à mesure du temps permettront une plus grande capacité d’effort. L’important et de ne pas éliminer plus d’énergie que votre corps en absorbe.

L’envie,  tout se passe là. L’envie d’actionner le levier qui vous aidera à vous relever et à mieux gérer vos douleurs qui vous encombrent.

La douleur c’est une partie de votre corps qui essaye de vous parler. Elle s’exprime en fonction du trauma et peut-être vraiment très envahissante. La gérer c’est pour mieux la contrôler.

En éliminant tout ce qui vous encombre d’un point de vu psychique, suivi d’une alimentation saine et d’une activité qui vous maintient en forme.

Vient ensuite le contrôle de cette douleur.

Écoutez-la ! Les émotions sont reliées en permanence au fonctionnement de notre corps. Il est donc important de s’écouter, de se concentrer sur l’objectif premier que l’on souhaite réaliser. Ne plus ressentir de douleur.

Les commandes se passent dans notre cerveau. Lors d’un trauma, il a souvent été relevé que l’adrénaline ressentie par la peur et l’instinct de survie vont entraîner l’attention de vos gestes sur l’action en cours. Le temps que votre corps analyse qu’il peut être touché, et que vos yeux se tournent vers ce trauma , l’émotion transmise par votre vision va venir interpréter la douleur sur la zone en question. Votre cerveau va prendre les commandes de votre système nerveux et va envoyer des sortes d’électrochocs qui vont venir informer de l’endroit où les tissus peuvent être endommagés. Et la douleur s’interprète à ce moment là, et c’est ce que l’on appelle une douleur aiguë. Une douleur vive, immédiate qui répond à un traumatisme.

Ici nous parlons de douleurs chroniques et non traumatique. Donc l’apparition et la gestion de celles-ci ne sont pas les mêmes. 

Les douleurs chroniques sont le plus souvent issues d’une fatigue telle qu’elles s’interprètent par des douleurs, comme un appel de votre corps. 

 Et si votre corps vous disait qu’il en a marre ?

Vos douleurs ne sont peut-être qu’un appel à une mauvaise gestion de vos énergies.

Quand notre vie est envahie par du stress, une mauvaise alimentation, un manque d’énergie, une prise de médicaments trop récurrente etc, le seul moyen que votre corps a de faire un signalement pour vous dire Stop! C’est de créer une douleur qui va s’installer et vous mettre dans l’inconfort. 

Si vous n’ interprétez pas cet appel et que vous tombez dans le cercle sans fin sans véritablement agir sur vos énergies, vos douleurs n’en finiront pas et vont devenir de plus en plus insistantes. 

Il est donc important d’écouter votre corps et de comprendre ce qu’il vous dit. 

En travaillant sur vos énergies, vous allez pouvoir faire une sorte de tri qui va venir vous informer sur les causes réelles de cette souffrance. 

Il existe des techniques qui peuvent vous accompagner, comme l’hypnose, le magnétisme et l’acuponcture, pour vous aider à utiliser au mieux vos énergies pour le bienfait de votre corps. Les thérapies, les traitements alternatifs qui viennent renforcer votre système immunitaire. La kinésithérapie, la physiothérapie et des techniques plus élaborées comme la neurostimulation.

Les origines des douleurs : 

Les douleurs nociceptives : qui répondent à une agression contre l’organisme.(douleur aiguë) 

Les douleurs neuropathies : qui répondent à la suite de lésions nerveuses récentes (douleur aiguë) antérieures (douleur chronique) 

Les douleurs psychogènes : d’origine psychologique, qui répondent à un appel de votre corps face à une souffrance psychologique.(douleur chronique)

Toutes ces douleurs peuvent se traiter dans des centres dédiés comme les centres hospitaliers ou des centres de gestion de douleurs un peu partout en France qui appliqueront les même thérapies initiales, celles d’analyser la part psychologique et émotionnelle de votre corps actuel pour améliorer son fonctionnement afin de permettre une meilleure gestion de votre souffrance. 

Quand vous arrivez à déterminer la cause initiale de votre douleur il est donc plus facile de pouvoir agir sur celle-ci en mettant tout en œuvre pour réguler votre système émotionnel et permettre à votre corps d’être le plus combatif et attentif afin d’éliminer ou d’estomper cette douleur.

Exemple : Raccordez vous avec votre environnement, la sensation de la terre sous vos pieds, l’écoute de l’air qui vient frôler votre visage. Prenez de grandes respirations et expirez à plusieurs reprises. Massez vous le corps, en privilégiant la voute plantaire. Cette zone stimule votre corps en lui permettant d’évacuer toutes les charges négatives en rééquilibrant le fonctionnement de votre organisme. Complétez votre alimentation avec des compléments qui vont venir booster votre système immunitaire et buvez beaucoup d’eau afin d’éliminer le maximum de toxines dans votre corps. 

Votre attention et vos envies de vouloir aller mieux sont la clé pour pouvoir mettre en œuvre toutes vos énergies afin de vous guérir.

 

Prochain article sur l’alimentation et ses bienfaits 

Le Pouvoir de la Volonté

Le Pouvoir de la Volonté

La Volonté qu’est-ce que c’est ?

Déf: « Ce que veut quelqu’un et qui tend à se manifester par une décision effective conforme à une intention »

 Citation : « Il n’y a qu’une route vers le bonheur : c’est de renoncer aux choses qui ne dépendent pas de notre volonté ». Épictète

La volonté de vouloir, bien plus qui croire.

À mon sens la volonté humaine est un pouvoir actif sur notre corps qui va permettre part l’intention de booster certaine de nos fonctions par la combinaison de facteurs qui peuvent amener un corps à une guérison.

L’intention de vouloir guérir n’est pas si simple et demande à notre corps et à notre psychique un grand accord.

Le choc traumatique ou émotionnel d’un état peut se traduire par un chaos biologique dans notre corps et il détourne le rôle fondamentale de nos fonctions vitales.

L’information de la volonté de vivre va se traduire par une information envoyée par notre cerveau à toutes les fonctions vitales de notre corps pour les  réorienter à un bon fonctionnement.

À lire comme ça, ça paraît simple mais il n’en est pas moins que la mise en pratique est quelque chose de complexe.

Restons pour le moment sur une interprétation simplifiée.

Quand un corps subi un traumatisme, qu’il soit physique ou psychique, ou encore quand le corps est attaqué par une maladie, automatiquement il va se mettre en mode défense et va donc envoyer toutes ses forces à l’endroit même du dysfonctionnement.

De nombreuses substances vont se libérer dans notre corps qui va mener un combat acharné pour réparer les lésions. Quand ces fonctions se mettent en place, tout le reste de notre corps va se mettre « au repos » c’est-à-dire qu’il va continuer à mener à bien le maintien de notre condition mais sans en délivrer toutes ses facultés optimales. Sur un traumatisme physique et sans gravité, la durée de ce repos va être que temporaire et donc ne va pas créer de gros dégâts. Cependant quand le traumatisme va durer dans son traitement, là le corps va perdre énormément de force et va créer une suite de lésions qui vont au fur et à mesure créer d’autres complications.

Quand notre corps subi une attaque, n’importe laquelle que ce soit, l’important est d’agir vite.

Vous allez aider votre corps, en le booster par des prises de médicaments comme des antibiotiques par exemple, si c’est une attaque bactérienne, virale qui traine trop ou quand il y a une plaie trop importante pour éviter l’infection. Quand il y a infection votre corps se met en mode défense. Les micros organismes appelés agents infectieux ( bactérie, champignon, virus etc) viennent se nicher dans vos cellules et vont propager l’infection à de nombreuses cellules de façon extrêmement rapide. Si votre corps n’est pas immunisé contre cette attaque, pour vous défendre votre corps va relâcher des défenses naturelles qui vont venir combattre l’infection. Pendant ce combat votre température va augmenter et votre système immunitaire va tourner à plein régime en fabriquant de nombreux anticorps pour vous défendre. La prise d’antibiotique sera nécessaire pour aider votre corps à combattre plus rapidement cette infection. Car je vous le rappelle si notre corps est attaqué , le reste de nos fonctions elles sont en repos et donc plus le combat va être long , plus les risques de complications ou ce qu’on appelle séquelles sont important.

Je ne vais pas rentrer dans « les antibiotiques c’est pas automatique », car pour moi personnellement cette définition n’a pas de sens quand elle est prise par notre société d’aujourd’hui au premier degré dans toutes les situations. Oui il est important en cas d’attaque virale de laisser son corps créer une sorte d’immunité qui va vous guérir et empêcher lors d’une nouvelle contamination de développer les formes les plus graves des maladies. Comme un peu le principe des vaccins.  Mais mon avis là dessus et que quand l’attaque virale reste trop longtemps présente, il est nécessaire de prendre des antibiotiques car les risques de séquelles et les risques d’atteintes sur nos fonctions vitales, comme souvent est le cas sur nos poumons ou notre foie, là je ne suis plus d’accord.

Pour l’avoir vécu personnellement, les attaques virales quand elles ne sont pas soignées à temps créées de réels traumatismes dans tout notre corps. Si vous l’avez lu précédemment dans ma vision des maladies auto-immunes, ma thrombopénie auto-immune est arrivé par l’attaque d’un virus (angine peut être) qui a détourné les fonctions principales de mon corps, la défense par les globules blancs en cas d’attaques, et la coagulation en cas de blessures.

Mon corps c’est tout d’un coup mit à se battre contre lui même, mes globules blancs prenaient mes plaquettes comme des virus et les attaquaient ce qui provoqué un combat dans mon corps perpétuel et sans relâche !

Imaginez quand j’attrapais le moindre petit virus par la suite ? Un chaos pour mon corps : fatigues perpétuelles, douleurs, problèmes de peau, mauvaise digestion etc

Bien sûr que le corps peut se remettre tout seul de ses traumatismes à long terme avec un travail sur soi extrêmement fort comme je vous l’ai démontré dans mon dernier article. Mais même si je prône les énergies et l’approche plus naturelle des possibilités de guérison, il n’en est pas moins par expérience que la médecine et certains traitements sont fondamentaux à notre survie et c’est ce qui explique d’ailleurs la longévité de notre survie à tous depuis les dernières décennie. Agir oui, mais agir vite et bien, sans trop d’abus et avec la volonté de le contrôler. 

Mon avis sur la médication se fera sur un prochain article un peu plus détaillé mais en attendant, vous allez vous dire quel est le rapport avec la volonté ?

Et bien j’y viens, de façon la plus objective possible.

Je vous ai parlé globalement d’un traumatisme, de l’impact sur notre corps par la délivrance de substances qui va venir optimiser une guérison aidée où non par un traitement médical complémentaire.

Et je précise bien médical complémentaire.

Car la guérison peut être aidée par la médecine mais en aucune façon si la volonté elle-même de notre corps la commande. C’est un accord qui ne va pas l’un sans l’autre.

Avoir la volonté de vivre ou de survivre, même pour les plus petits traumatismes cette définition prend tout son sens. Et bien sur, le guide premier de toute cette volonté va être nos émotions. Elles vont conduire à une action soutenue par l’acceptation qui va ensuite accompagner la volonté à se mettre en marche et à agir pour le bien fait de notre corps.

Médicalement le soutien supplémentaire, en dehors du fait de combattre une infection si tel est le cas, va être celui d’aider le corps à délivrer le moins de douleurs possible à notre cerveau. C’est-à-dire qu’il va venir stopper ou ralentir la douleur par une prise d’anti douleurs qui vont venir aider votre corps à vous prendre moins d’énergie sur la gestion de votre douleur et donc moins vous épuiser. 

(Je reviendrai sur un prochain article sur le rôle de la douleur et sur sa gestion, car il existe de multiple possibilités, sans passer par la voie médicale, de travailler sur la gestion des douleurs)

Verbaliser cette intention qui est la volonté est une très bonne chose. Comme « je veux guérir » mais elle ne sera pas suffisante si vous ne mettez pas tout votre environnement en condition. L’environnement et notre consommation sont des points cruciaux dans la guérison dite naturelle . 

Je ne reviendrai pas sur le sujet du stress mais celui-ci doit être banni. Car si l’on devait rajouter du stress à un corps qui subi un traumatique et dont les fonctions vitales du bon fonctionnement sont en repos ,alors les débats augmentent considérablement .

L’environnement à un rôle crucial dans l’accompagnement de la volonté. Il va définir un cadre qui va permettre une stabilité au niveau des fonctions mentales. Et permettre une acceptation sur le traitement choisit. 

Il doit être soutenu par une consommation saine mais également selon le traumatisme d’un nettoyage du corps pour éliminer les toxines. Comme notre corps est en repos, l’élimination naturelle des toxines qui le polluent ne va pas se faire comme elle le devrait et donc créer une accumulation qui à long terme va  être dangereuse pour notre santé.

L’élimination de ces toxines peut se faire de façon tout à fait naturelle.

Exemple: Le jeûne s’il est encadré et surveillé et surtout en fonction des capacités de notre corps à un bien fait extraordinaire.

De nombreuses mises en pratiques par de multiples patients ont démontré que par le jeûne le corps est capable lui-même de se détoxifier de toutes toxines et il permet au corps de se réparer et de relancer tout un système immunitaire à 100 % de ces capacités.

Mais sans allez jusqu’à 10 jours de jeûne ce qui pourrait mettre votre santé en dangeren fonction de la pathologie du traumatisme. Il est possible avec des plantes et une consommation extrêmement liquide comme simplement de l’eau avec un ph recommandé et une consommation de vitamines et nutriments qui vont booster de façon naturelle votre système immunitaire et aider à l’élimination de toutes ces toxines. D’autant plus quand il y a prise de médicaments, l’élimination des toxines doit être une priorité.

À cours ou long terme vous allez aider votre volonté à reprendre le dessus sur ces traumatismes qui ont envahi votre corps et aider, bien sur, à ce que vos fonctions en repos soient maintenant dans l’attente que votre corps est terminé de réparer ou guérir le traumatisme reçu.

La volonté est donc bien plus qu’un pouvoir. C’est une intelligence qui est capable elle-même de mettre en condition une guérison sans ou avec un moindre soutien médical.

La Volonté de savoir s’écouter, la volonté d’accepter et de vouloir. 

Un exemple : Si vous étiez une graine, votre volonté serait d’accepter de grandir en acceptant de prendre cette eau qui vous est envoyée du ciel. Une fois un peu plus grande vous allez avoir la volonté d’accepter les rayons du soleil qui vont vous permettre de grandir encore plus et de vous ouvrir tel un arbre à mille feuilles. Votre engrais qui sort de la terre sera votre énergie. Votre protection sera toutes ces écorces que votre intelligence a mis tout autour de vous pour vous protéger. Quand une écorce tombe et fait saigner, votre volonté sera d’agir sur la blessure sans détourner le rôle principal de votre être, qui est de continuer à vivre. Que vous soyez une espèce végétal ou un humain, vous remarquerez que nos besoins et nos fonctions sont identiques dans leurs perceptions. 

Prochain article sur la gestion médicalisée ou non de la douleur et les traitements par les énergies.

Mon regard face aux maladies auto immunes

Mon regard face aux maladies auto immunes

 

 


« Accepter n’est pas guérir. Guérir, c’est croire en l’acceptation de sa propre destiné »

Une phrase de Boudha : « Chaque homme et femme est l’architecture de sa propre guérison »

Les maladies auto immunes touchent environ 5 millions de personnes en France. C’est illusion à mon sens de croire que la guérison dépend d’un système actif médical qui pour moi n’a pas forcément toujours un impact positif surtout quand le corps de ces représentants peut être lui aussi touché et navigué par des émotions transmises à leurs patients. 

Un exemple tout simple, vous avez déjà tous rencontrés un médecin (généraliste ) qui sans trop savoir pourquoi ne vous a pas plus, n’est ce pas ? 
Peut-être sa gestuelle, ou l’intonation de sa voix, ou le fait que vous ne vous êtes pas sentis compris ? 
Les possibilités sont vagues, mais dans le fond est ce que ces mauvaises compréhensions ou adaptations changent le fait que ce médecin était peut-être très bon dans sa spécificité ? 

Je vais vous raconter l’histoire de ma vie en quelques lignes. 
Petite vers l’âge de 7 ans il m’a été découvert une maladie auto-immune idiopathique (Thrombocytopénie, env. 9000p). Alors l’idiopathique n’est bien sûr pas arrivé tout de suite . Il y aura fallu un certain temps d’attente et d’analyse pour comprendre qu’est ce qui venait de m’arriver ? 
Pourquoi tout d’un coup mon système immunitaire s’est mis à dysfonctionner ? 

Les avis médicaux étaient tous très changeant, et je n’en remercierai jamais assez ma maman qui a su mettre un frein à la médecine et à certains visionnaires qui se prétendaient « trouver des solutions » en pratiquant des gestes chirurgicaux complexes sur le corps d’une enfant d’une dizaine d’années. 

Objectivement, le principe est simple à comprendre et vous le savez même avec les plus petits maux qui imprègnent votre quotidien. 
Pour un mal de ventre par exemple, certains vous diagnostiquerez une gastro immédiatement , d’autres vous prescrirez des médicaments pour soulager votre mal et d’autres encore entamerez une simple discussion afin de comprendre le déclenchement et vous orienterez vers une toute autre médication , plus naturelle , comme on dirait « à l’ancienne ». 

Dans mon cas plus jeune, c’était un peu ça, mais j’ai eu la chance de rencontrer et d’être suivi par un médecin à la vision ancienne qui a laissé le temps à mon corps d’évoluer et de grandir avec ses faiblesses. Ce qui m’a apporté finalement avec le temps une force considérable de mettre un point sur une différence qui déjà toute jeune me mettait à l’écart. 

Petit cours de physique très simplifié. 

Le corps humain et composé principalement d’eau représentée entre 65% et 90 % dans la composition de nos cellules, qui elles sont composées également de matière grasse, de protéines, de minéraux comme le sel, les métaux, le sodium, le chlore, le calcium, le potassium, le fer, d’oxygène, d’hydrogène, d’azote, de carbone etc qui représentent globalement la masse de notre corps. Et les Glucides notre source d’énergie. 

Pour faire simple, en résumé un corps est composé d’un milliard de cellules, qui fonctionnent avec des forces (négatives et positives) qui s’attirent et créent un certain équilibre. 

Sans rentrer dans des cours de physique illisible, le corps humain est une usine à énergie qui a un besoin sans cesse de ce renouvellement.

Mais dans le cas où votre corps a une dysfonction, comme il a été mon cas , que faire pour pouvoir le guérir ? 
Si on compare le corps à une vulgaire balance. Si vous mettez un poid d’un coté , la balance va pencher et donc il va falloir mettre un autre poids de l’autre coté pour pouvoir rééquilibrer cette balance. 
Et bien pour le corps, c’est exactement pareil et le pouvoir de notre cerveau qui est régi par nos émotions va pouvoir lui aussi permettre de remettre de l’ordre dans ce dysfonctionnement. 
Si je vous parle d’effet placebo ? Ce n’est pas nouveau effectivement lors d’essais cliniques un nombre de patients va recevoir une molécule pour traiter un traumatisme et un nombre de personne égal, va recevoir ce qu’on appelle un placebo. Un médicament qui ne contient aucun traitement. Et pour plus de la moitié de ces personnes qui reçoivent ce placebo la guérison surgit ! Pourquoi ? Tout simplement parce que la force de notre mental peut contrôler notre corps. 

Les mystères de la vie sont parfois inexpliqués, car il est difficile de poser des mots concrets sur des émotions. 
Elles sont connectées à notre énergie en permanence et celles-ci sont souvent perturbées par notre quotidien et surtout par le plus important le Stress ! 

Le stress tout le monde connaît le stress, mais réellement avez vous fait des recherches ? 
Savez vous que lorsque un patient subit une greffe d’organe, les médecins infligent à notre corps des doses de Stress qui vont détourner l’attention de notre cerveau et donc permettre au corps étranger d’être accepté par votre corps. 

Je viens de tout vous résumer au sujet du stress. Quand vous êtes stressés, vous allez automatiquement empêcher une des fonctions de votre corps et donc à long terme créer de réelles problématiques qui se traduisent très souvent par des maladies dites « chroniques ». 

Vous me direz dans mon cas où est le rapport avec une enfant et le stress?

Non dans mon cas, c’est une autre option. Vous avez de toute façon deux grandes lignes, les maladies qui englobent les attaques extérieures du corps et les traumatismes et face à elles les maladies chroniques et spontanées non virales ni bactériennes. 

Chaque traumatisme physique a son traitement et merci aux avancés technologiques d’aujourd’hui qui nous permettent de nous remettre vite sur pieds en cas de traumatisme physique. 
Et également le magnétisme qui joue un rôle très important dans la guérison des maladies chroniques ( migraine, eczéma, etc)

C’est un fait qui ne peut plus être contesté à ce jour. 
90% des maladies chroniques sont dûes à une déficience de notre système immunitaire. Un corps pollué par des émotions négatives, suivit d’une mauvaise nutrition entraînent des défaillances et ça je ne vous apprend rien. Cependant comment remettre tout à flot et refaire pencher la balance dans le bon sens. 

Si notre corps n’est que vulgairement une boule d’énergie de par sa composition et que le négatif l’emporte sur le positif alors c’est simplement comme une pile qui va falloir activer pour réinitialiser l’équilibre initial d’un bon fonctionnement. 

Donner à son corps le bénéfice de pouvoir consommer uniquement ce dont il a besoin, mais le plus naturellement possible. 
Sans rentrer dans l’hygiène de vie dans laquelle nous vivons tous aujourd’hui , quand notre corps dysfonctionne, quelques astuces entreprises peuvent être la clé d’une guérison dite miraculeuse mais pourtant simple. 

Éliminer les toxines en boostant les bactéries naturelles de notre corps qui peuvent être traitées par des plantes, des compléments etc. Stimuler le système immunitaire en consommant des aliments végétaux de saison et bien sûr non stockés, ni sur les étalages. Consommer des céréales complètes et surtout de nombreux nutriments et vitamines que notre corps raffolent. 
Bannir le stress en vivant dans un environnement saint. Re-connectez votre corps et votre esprit à l’acceptation de pouvoir guérir et effectivement de milliers de gens en sont la preuve , on peut guérir . Déguisez nos peurs et nos angoisses, font également intégrer un réel changement vers du positif qui régénérera votre métabolisme et soignera vos maladies.  

Moi j’en fait partie, mais plus sur un fonctionnement psychologique (cérébral). 
Ma maladie vient d’un virus qui un jour sans trop savoir ni où, ni comment, c’est niché dans une de mes cellules et a créé un dysfonctionnement tel que mon corps se mettait a s’auto attaquer. Mentalement pas évident pour une enfant et adolescente d’accepter ça, surtout quand on a soif de liberté. 
Cependant, depuis toujours, j’avais l’appel d’être maman. Un besoin tel qu’à l’âge de 17 ans, j’ai eu un garçon qui a changé ma vie. 
Le métabolisme d’une femme change pendant la grossesse, c’est une évidence, mais en ce qui me concerne les risques de porter à terme cette grossesse était quand même très engagés. 

Et puis miracle ! La joie et le désir de devenir mère ont mis un terme à tout ça. Un fait qui s’explique, à hauteur d’1% référencé, par des émotions positives telles que de vrais changements se sont vus s’opérer sur le plan biologique et chimique de mon corps. La volonté et le bonheur de devenir maman ont joué un rôle essentiel ainsi qu’une hygiène de vie dans un environnement serein ont permis à mon corps de rétablir l’équilibre. 

La preuve est donc que le pouvoir de cette force qui crée le corps initialement a l’intelligence de pouvoir donner la vie mais aussi de pouvoir la guérir quand il le faut de façon non médicale. 

Quand un corps est sujet à certaines faiblesses, je ne vais pas vous dire que vous n’aurez jamais de rechutes. Certaines maladies peuvent être très envahissantes. Un état d’esprit sensible et émotionnel va jongler entre bonnes et mauvaises nouvelles (eczéma, etc). Cependant quand nous acceptons intérieurement notre force et que nous la travaillons, rééquilibrer notre corps en cas de dysfonctionnement ponctuel peut se faire de façon tout à fait simple, quotidienne ou par cure. 

Voilà un premier chapitre sur ma vision globale des médecines naturelles. 

Un prochain post suivra sur l’évolution de certaines pathologies et l’implication  médicale qu’il en ressort, ainsi qu’un développement sur les compléments alimentaires.